Le vivant, sa diversité et les fonctions qui le caractérisent

(882 mots dans ce texte )  -   lu : 2430 Fois     Page Spéciale pour impression

Participer aux forums sur les programmes du cycle3, cliquez : http://technologieeducationculture.fr/viewforum.php?forum=24

Attendus de fin de cycle

Classer les organismes, exploiter les liens de parenté pour comprendre et expliquer l’évolution des organismes.

Expliquer les besoins variables en aliments de l’être humain ; l’origine et les techniques mises en œuvre pour transformer et conserver les aliments.

Décrire comment les êtres vivants se développent et deviennent aptes à se reproduire.

Expliquer l’origine de la matière organique des êtres vivants et son devenir.

Connaissances et compétences associées

Exemples de situations, d’activités et de ressources pour l’élève

Classer les organismes, exploiter les liens de parenté pour comprendre et expliquer l’évolution des organismes

Unité, diversité des organismes vivants

Reconnaitre une cellule

  • La cellule, unité structurelle du vivant.

 

Utiliser différents critères pour classer les êtres vivants ; identifier des liens de parenté entre des organismes.

Identifier les changements des peuplements de la Terre au cours du temps.

  • Diversités actuelle et passée des espèces.
  • Évolution des espèces vivantes.

 

Les élèves poursuivent la construction du concept du vivant déjà abordé en cycle 2.

Ils appuient leurs recherches sur des préparations et des explorations à l’échelle cellulaire, en utilisant le microscope.

Ils exploitent l’observation des êtres vivants de leur environnement proche.

Ils font le lien entre l’aspect d’un animal et son milieu.

Ils appréhendent la notion de temps long (à l’échelle des temps géologiques) et la distinguent de celle de l’histoire de l’être humain récemment apparu sur Terre.

Ils découvrent quelques modes de classification permettant de rendre compte des degrés de parenté entre les espèces et donc de comprendre leur histoire évolutive.

Expliquer les besoins variables en aliments de l’être humain ; l’origine et les techniques mises en œuvre pour transformer et conserver les aliments

Les fonctions de nutrition

Établir une relation entre l’activité, l’âge, les conditions de l’environnement et les besoins de l’organisme.

  • Apports alimentaires : qualité et quantité.
  • Origine des aliments consommés : un exemple d’élevage, un exemple de culture.

 

Relier l’approvisionnement des organes aux fonctions de nutrition.

  • Apports discontinus (repas) et besoins continus.

 

Mettre en évidence la place des microorganismes dans la production et la conservation des aliments.

Mettre en relation les paramètres physico-chimiques lors de la conservation des aliments et la limitation de la prolifération de microorganismes pathogènes.

  • Quelques techniques permettant d’éviter la prolifération des microorganismes.
  • Hygiène alimentaire.

 

Les élèves appréhendent les fonctions de nutrition à partir d’observations et perçoivent l’intégration des différentes fonctions.

Ils sont amenés à travailler à partir d’exemples d’élevages et de cultures.

Ils réalisent des visites dans des lieux d’élevage ou de culture mais aussi dans des entreprises de fabrication d’aliments à destination humaine.

Ils réalisent des transformations alimentaires au laboratoire (yaourts, pâte, levée).

Ce thème permet de compléter la découverte du vivant par l’approche des micro-organismes (petites expériences pasteuriennes).

Ce thème contribue à l’éducation à la santé et s’inscrit dans une perspective de développement durable.

Décrire comment les êtres vivants se développent et deviennent aptes à se reproduire

Identifier et caractériser les modifications subies par un organisme vivant (naissance, croissance, capacité à se reproduire, vieillissement, mort) au cours de sa vie.

  • Modifications de l’organisation et du fonctionnement d’une plante ou d’un animal au cours du temps, en lien avec sa nutrition et sa reproduction.
  • Différences morphologiques homme, femme, garçon, fille.
  • Stades de développement (graines-germination-fleur-pollinisation, œuf-larve-adulte, œuf -fœtus-bébé-jeune-adulte).

 

  • Décrire et identifier les changements du corps au moment de la puberté. Modifications morphologiques, comportementales et physiologiques lors de la puberté.
  • Rôle respectif des deux sexes dans la reproduction.

 

Pratique d’élevages, de cultures, réalisation de mesures.

 

Cette étude est aussi menée dans l’espèce humaine et permet d’aborder la puberté. Il ne s’agit pas d’étudier les phénomènes physiologiques détaillés ou le contrôle hormonal lors de la puberté, mais bien d’identifier les caractéristiques de la puberté pour la situer en tant qu’étape de la vie d’un être humain.

Des partenaires dans le domaine de la santé peuvent être envisagés.

Expliquer l’origine de la matière organique des êtres vivants et son devenir

Relier les besoins des plantes vertes et leur place particulière dans les réseaux trophiques.

  • Besoins des plantes vertes.

 

Identifier les matières échangées entre un être vivant et son milieu de vie.

  • Besoins alimentaires des animaux.
  • Devenir de la matière organique n’appartenant plus à un organisme vivant.
  • Décomposeurs.

 

 

Les études portent sur des cultures et des élevages ainsi que des expérimentations et des recherches et observations sur le terrain.

Repérer des manifestations de consommation ou de rejets des êtres vivants.

Observer le comportement hivernal de certains animaux.

À partir des observations de l’environnement proche, les élèves identifient la place et le rôle des végétaux chlorophylliens en tant que producteurs primaires de la chaine alimentaire.

Les élèves mettent en relation la matière organique et son utilisation par les êtres humains dans les matériaux de construction, les textiles, les aliments, les médicaments.

Repères de progressivité

La mise en évidence des liens de parenté entre les êtres vivants peut être abordée dès le CM. La structure cellulaire doit en revanche être réservée à la classe de sixième.

Toutes les fonctions de nutrition ont vocation à être étudiées dès l’école élémentaire. Mais à ce niveau, on se contentera de les caractériser et de montrer qu’elles s’intègrent et répondent aux besoins de l’organisme.

Le rôle des microorganismes relève de la classe de sixième.




Retour à la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.3001 seconde(s)